.: Forum Futuriste :.

tout sur le futur
 
AccueilAccueil  Secteur GammaSecteur Gamma  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En Sentinelle -- Frederic Brown

Aller en bas 
AuteurMessage
Chaotik-AngHell
Esclavagiste
avatar

Féminin Localisation : Highway to Hell ( contresens, c'est plus dangereux )

Fiche d'informations
Métier:
Points de vie:
100/100  (100/100)
Alignement:

MessageSujet: En Sentinelle -- Frederic Brown   Jeu 13 Nov - 21:54

EN SENTINELLE

Il était trempé et tout boueux, il avait faim et il était gelé, et il était à cinquante mille années-lumière de chez lui.

La lumière venait d'un étrange soleil jaune, et la pesanteur double de celle qui lui était coutumière, lui rendait pénible le moindre mouvement.

Il se leva pourtant et inspecta les alentours.

Depuis quelques dizaines de milliers d'années, la guerre sévissait dans cette partie de l'univers, figée en guerre de position. Les pilotes et leurs astronefs avaient quitté la place et seuls les fantassins occupaient le terrain. Depuis des milliers d'années, tous les jours, il occupait ce terrain. Cette saloperie de planète d'une étoile devenait un sol sacré, un sol à défendre puisque les Autres y étaient aussi.

Les Autres, c'est à dire la seule race douée de raison de la galaxie... des êtres monstrueux, ces Autres, cruels , hideux, ignobles.

Il était trempé et boueux, il avait faim et il était gelé. Mais les Autres étaient en train de tenter une manoeuvre d'infiltration et la moindre position tenue par une sentinelle devenait un élément vital du dispositif d'ensemble.

Il restait donc en alerte le doigt sur la détente.

A cinquante mille années-lumière de chez lui, il faisait la guerre dans un monde étranger , en se demandant s'il reverrait jamais son foyer.

C'est alors qu'il vit l'autre approcher de lui, en rampant. Il tira une rafale. L'Autre fit un bruit affreux et étrange, s'immobilisa et mourut.

Il frissonna en entendant ce râle, et la vue de l'autre le fit frissonner encore plus. On devait pourtant en prendre l'habitude, à force d'en voir - mais jamais il n'y était arrivé. C'étaient des êtres vraiment répugnants, avec deux bras seulement et deux jambes, et une peau d'un blanc écoeurant nue et sans écailles.



( d'après Frédéric Brown, Lune de Miel en enfer)

_________________

"Je préfere ne pas penser à la mort... ou alors à celle des autres, c'est plus gai."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
En Sentinelle -- Frederic Brown
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Forum Futuriste :. :: :: Littérature-
Sauter vers: